• Je l'ai tué ce matin,
    de trois coups de couteau
    pourquoi je l'ai tué
    je ne sais pas
    depuis mon épaule, mon coude, mon poignet
    les coups sont partis
    ma tête bourdonnait
    mon cœur ne battait pas
    il était ailleurs

    je l'ai tué ce matin
    il fait froid sous les ponts
    les fontaines de la ville sont gelées
    toute cette neige glace mes pas
    vous n'entendez pas ce que je dis
    je l'ai tué ce matin
    sortez, regardez passer
    un assassin dans vos rues

    je l'ai tué ce matin
    et moi qui m'a tué
    depuis combien de jours
    je suis mort déjà ?
    Vous ne me voyez pas dans vos rues
    je marche, je crie
    mais je suis mort
    qui m'a tué dans mes jours ?

    Tout ce vide mortel
    Je suis rompu.

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires