• Exode

     

     

     

     

     

     

     

     As-tu bien refermé la porte
    Ne laisse pas la petite prendre froid
    Il y a tant de monde sur les routes
    Nous devons partir nous aussi
    Pour quel pays, pour quelle contrée ?
    J'ai peur, donne la main à la petite.
    L'exode dans mon cœur
    Est plus lourd que les routes
    A parcourir
    Plus lourd que les ponts
    A franchir
    Toutes ces collines, tous ces fleuves
    Qui nous séparent de nous
    A l'infini de nos vies.


    Annie Lopez : peinture "Exode"


    votre commentaire
  •  Le jeune soldat est mort
    Derrière la porte minée
    La mort l'attendait.

    Dans les rues de la France endormie
    Les autres ont fusillé son voisin
    Pour suivre l'appel
    Il a quitté son échoppe de cordonnier
    Il a foulé les Alpes jusqu'au Vercors

    Allez viens mon frère
    Allez viens ton pays ne t'attend pas.

    Avec ses compagnons, ils ont traversé la mer
    Avec l'ardeur de leur jeunesse
    Pour rejoindre les bataillons insoumis
    Dresser leurs armes pleines de larmes
    Contre la croix de la haine.

    Allez viens mon frère
    Allez viens la liberté n'attend pas.

    Au petit matin suspendu de rosée
    Ils ont lancé sur la rive
    Le dernier assaut contre l'infamie
    Pur-sang aux yeux d'enfants
    Ils ont blessé leurs vies pour sauver les nôtres.

    Allez viens mon frère
    Allez viens notre liberté te salue.

     

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire