• Abeilles

    Les pas sur le sol de l'enfer béant
    La musique noire accompagne
    la raison dans les crevasses de la dérision.

    Blanche la couleur du vide
    Rauque le miaulement insistant de la mort à la bouche sucrée
    Pleine d'abeilles bruyantes
    Et je rampe au rythme africain, esclave de la mort
    L'orgue funèbre s'exhale en une marche triomphante.

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :