• Baiser

      

    Les lettres se décrochent
    Les mots me délaissent.
    J'entends à peine le chant des sirènes
    Mes liens se détachent
    Les mâts se rompent
    Je sors de l'eau
    Mes pieds nus
    Chaudement découvrent
    Le sable.
    J'abandonne mon univers fluide
    Pour ses domaines harmoniques
    Je ne crains pas de me perdre
    Je rejoins ses certitudes
    Ses errances escarpées.
    Je les ai reçues en don
    Au pied de nos lits veloutés
    La houle chuchotante de mes matins
    Se brise à sa triomphale exaltation.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :