• Créer ?


    Le ciel vert et son soleil noir
    Au dessus du passant courbé
    Par le vent invisible et puissant.

    Il redressa la toile
    En biais au mur accroché.

    Les yeux fermés dans le bronze
    Le pied rond tenant l’équilibre
    Total du corps long.

    Il essuya la poussière
    Sur le socle froid.

    La page blanche
    Salie des mots escaladés
    Le silence de la page.

    Il la froissa avec force
    Pour abolir le vide.

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :