• Deuil

    Des gerbes de fleurs humides
    Des goulées de sève douce
    Des poignées de terre noire
    J'ai déposé la saveur des jours
    Sur le toit de ton ultime séjour
    Et je m'en suis allé
    Tenant la main glacée de la petite effrayée.



  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :