• Enigme

    Nos bras se content des énigmes
    enflamées qui bordent nos gouffres
    nous sommes en sursis
    dans ce temps des amours esquissées
    nos étrangetés se mêlent
    dans la profondeur de nos peaux
    les ombres vivaces de nos enfances
    gravissent nos creux d'écaille
    nous avons tant guetté un signe
    dans la caverne endormie
    que la lumière devant nous effraie
    quand nos chaînes éclatent enfin
    étourdis, nous goûtons au ravissement
    enchanté
    avons-nous rêvé ?

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :