• Fractale

    Tout au coin de la rue déserte, j'ai capté
    votre démarche féline des hommes gais,
    vous avez incliné la tête à mon approche
    l'éclat de votre sourire à l'ombre du porche
    vous donnait des airs lubriques du chat d'Alice
    votre voix mouillée conviait à tous les délices

    nos corps captifs s'ouvraient aux désordres dorés
    double jeu des troubles sens, en amants pâmés
    au lieu d'effeuiller la marguerite sans goût
    nos pétales de rose nous ont rendu fous
    nos audaces élevaient des tours de babel
    décochant aux cieux nos caresses sensuelles


    la perverse adoration soufflait nos plaisirs
    scélérats enfouis au profond des désirs
    notre trouble noir coulait à flot dans nos veines
    au verso de nos âmes l'amour sans ses peines
    peignait d'indécence le vide sidéral
    le temps calciné rougit en liaison fractale


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :