• Georges Bataille ou Sumer

    "Quand on ne peut pas bouger, le seul mouvement, c'est l'écriture", écrit Bernard Simeone. C'est aussi ce que nous dit Bataille après avoir lâché ce poème : « A peu près chaque fois, si je tentais d'écrire un livre, la fatigue venait avant la fin. », extrait de « L'expérience intérieure ». Il s'agit bien plus de l'acte d'un écrivain, désireux de composer un livre ; il s'agit d'un homme exprimant son désarroi. Bataille annonce que « c'est le récit d'un désespoir ». Il ajoute que toute sa vie « s'est passé à résoudre l'énigme. » Quelle est cette sourde énigme qu'il déverse, essoufflé, par syllabes hachées, où le moi cherche refuge loin du règne des mots dans la fêlure qui brise et retourne le sujet à la terre aimante ?

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :