• Graines de grenade


    Eurydice, ma sœur des enfers,
    Je n'ai pas toujours été Perséphone,
    Souviens-toi quand j'étais jeune fille
    Ma mère m'appelait Koré.
    J'avoue,
    Je n'aurais jamais dû goûter
    Au jus suave de la grenade.
    Mais c'est si bon.
    Pour trois petites graines
    Trois petits tours dans les enfers
    Je suis devenue l'épouse d'Hadès.
    Ma pauvre sœur Eurydice,
    Prisonnière pour toujours des enfers,
    Quand moi je m'échappe au gré des étés.
    Je retrouve mon demi-frère
    Zagreus et son cortège.
    La joie, la joie, Eurydice,
    La joie d'être vivante.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :