• Hallucinant

     

    Quand vous goûtez, gourmande, à mes troublantes décadences
    Mes racines viriles s'enveloppent à vos hyphes gracieuses
    Ma bouche se désaltère à votre hyménium gorgé de rosée
    Vos germes saprophytes diluent en douceur mes humeurs 
    A votre souffle mes mélancolies s'émiettent en humus fertile
    Près de vous mes passions puisent leur meilleur terreau
    Quand je vous croque, ma magicienne, mes pensées s'hallucinent
    Vous êtes mon meilleur champignon.


  • Commentaires

    1
    Dimanche 11 Janvier 2009 à 20:38
    Comme c'est
    si joliment dit... Un plaisir pour moi de lire cette petite prose :) Bonne soirée et merci.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :