• Instants d'éternité

    J'ai bien envie de ta bouche grande
    et des autres lieux de ton plaisir
    mes doigts se posent là où tu gémis tant
    que mes cuisses pleurent.

    Dans la chaleur de midi nous goûtons
    à ce flot retenu mille fois.
    Ton visage et ton sexe se plantent dans le sol
    Et moi au-dessus de ta chair
    J'attise ton désir en mouvements étonnés.

    Dans la claire nuit de ton île
    Tu m'empales à la margelle d'un puits.
    Nos doigts glissent par tous les creux de nos reins
    Et ce plaisir qui nous lie, une seule journée,
    S'expose à l'éternité.

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :