• L'arme

    Je tends la main blême
    L'angoisse calme du doigt
    Arme en flot les larmes

    Le corps coule au sol
    Le visage s'éteint, seule
    L'âme tiède vole

    Le meurtre libère
    Ma puissance estropiée
    Vidée de ma chair

    J'échappe à la mort
    L'éternité s'est inclinée
    Pour emplir mon corps

    Votre créature
    Surgie d'un volcan est née
    Depuis la brûlure.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :