• Le grand instant

    Le grand instant était advenu
    Alors qu'il traversait le pont
    Au-dessus du fleuve
    Roulant sa froide caresse.

    Le défilé des rapides nuages
    En leur lointain
    Ouvraient des passages de félicité incongrue
    Des libertés asphyxiées.

    Il avait traversé tout l'univers
    Quand il posa le pied sur l'autre rive
    Un grand oiseau noir flotta
    Et son cri fendit tous les mondes
    Abattus.

    L'homme frappé s'agenouilla
    En pleurs et reconnut sa misère
    Jamais oubliée.
    Dans un dernier sursaut
    Il gravit la montagne sacrée
    Pour gagner l'apaisement
    Ou pour tomber dans quel dernier abîme.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :