• Le roi d'un pauvre royaume

    Un jour, un étranger frappa à la porte d'un palais éloigné. Un vieux serviteur vint ouvrir. Il y avait bien longtemps qu'un visiteur n'avait été reçu. Il n'osa le faire entrer dans le palais si modeste. A la nouvelle de cette visite, il y eut grand remous dans les salles. Le roi reçut la nouvelle avec retenue puis demanda que le visiteur entrât pour déjeuner ave lui. Il s'excusa pour le modeste repas et avoua qu'il partageait avec son peuple la même pauvreté. Le visiteur apprécia le repas, quelques olives, du fromage de brebis et des figues fraîches. Il demanda à rester pour la nuit. Le roi refusa, son palais ne permettait pas de recevoir un visiteur. L'étranger devait s'en aller chercher un gîte meilleur dans le royaume voisin. Tard dans la nuit le roi était assis dans la salle du trône déserte. Tout à coup il  aperçut un homme, assis tout comme lui, sur le sol nu. Il reconnut le visiteur. «Roi, que te reproches-tu pour avoir refusé de m'accueillir ?» «Je suis un mauvais roi. Je n'ai jamais conquis alentour pour apporter des richesses à mon peuple et aujourd'hui je partage sa misère.» «Roi, qu'aurais-tu souhaité ?» «Etre un vrai roi pour mon peuple, son guide et son vainqueur.» «Chaque jour ne rends-tu pas la justice ? Chaque jour ne décides-tu pas des travaux du royaume ? Chaque jour ne pries-tu pas dan la grande nef pour la prospérité de ton peule ?  Fais-tu tout cela, roi ?» «Oui chaque jour des hommes me parlent de leurs ennuis et je rends la justice, chaque jour les hommes partent dans les champs et les ateliers et je commande leurs journées, chaque jour je prie Dieu pour qu'ils mènent sans peine leurs travaux.» «Roi, n'est-ce pas cela ta tâche ?  N'est-ce pas cela être roi ?» «Cela doit être.» «Alors, roi tu peux m'accueillir dans ton royaume sans honte. Tes richesses sont les fruits de tes arbres, le blé de tes champs, le sourire de tes enfants. La douceur des pierres de ton palais vaut l'or et le marbre des autres pays. Cette nuit je dormirai ici car les autres royaumes sont loin pour le voyageur fatigué que je suis. »


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :