• Les ailes du désir

    Ce matin, la pluie crachotait.
    Au volant de ma berline, j'étais vêtue de noir.
    J'écoutais une musique d'ailleurs : un accordéon aux sonorités argentines, une flûte comme celle d'un charmeur de serpent.
    Aux bords des chemins, qui me conduisaient au lac, tremblait la robe rouge du coquelicot précoce, quand soudain un oiseau, en plein vol, a heurté mon pare brise.
    Ses plumes se sont éparpillées dans le ciel. L'oiseau blessé a repris son envol.

     

    Photo : Yves-Marie JACOB

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :