• Novalis, copié/collé

    Faussaire

    Je viens de l'au-delà
    Et toute joie
    Est en ce jour un aiguillon
    De l'extase
    Encore quelques temps
    Et une fois délivrée
    Je me dresse, enivrée
    Dans le sein de l'Amour
    La vie infinie
    Coule puissamment en moi
    Je regarde d'en bas
    Vers toi en haut
    Près de l'astre opale
    S'illumine ton éclat
    Une madeleine apporte
    L'épineuse couronne
    O ! je t'aspire, mon bien-Aimé
    Avec force vers toi
    Que tu t'endormes
    Et que je puisse t'aimer
    Je sens de la vie
    Le flux rajeunissant
    Mon sang se change
    En baume et en éther
    Je vis des jours
    Emplis de ma foi et de ta force
    Et je renais pendant les nuits
    Dans ton embrasement sacré.


    Original romantique

    Je vais vers l'au-delà,
    Et toute peine
    Sera un jour un aiguillon
    De l'extase.
    Encore quelques temps
    Et une fois délivré,
    Je gis, enivré
    Dans le sein de l'Amour.
    La vie infinie
    Coule puissamment en moi.
    Je regarde d'en haut
    Vers toi en bas.
    Près de ce tertre
    S'éteint ton éclat -
    Une ombre apporte
    La fraîche couronne
    O ! aspire-moi, Bien-Aimée,
    Avec force vers toi,
    Que je m'endorme
    Et puisse aimer.
    Je sens de la mort
    Le flux rajeunissant.
    Mon sang se change
    En baume et en éther.
    Je vis des jours
    Pleins de foi et de courage
    Et je meurs pendant les nuits
    Dans un embrasement sacré.

    Novalis


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :