• Prière d'Orphée à Birago

    Tu dis que les morts ne sont pas morts
    Ils sont dans l'Ombre qui s'éclaire
    Et dans l'ombre qui s'épaissit.
    Les Morts ne sont pas sous la Terre.
    Birago, tu te trompes
    Ce sont les vivants qui sont disparus.
     J'ai plongé ma main
    Pour cueillir Eurydice
    C'est une poignée de terre
    Que j'ai agrippée
    Ma femme disparaît
    L'ombre de sa vie s'éloigne.
     Je suis Orphée noir
    Mes chants se sont cassés
    Je n'ai plus qu'un cri
    Dans le silence des forêts
    Je m'allonge dans les temples
    Trompeurs d'illusions.
     Entends,
    Le Buisson en sanglots
    Ce sont les ménades punies
    Qui gémissent
    J'attends ma dernière métamorphose
    Pour rejoindre le royaume d'Eurydice
    Comme au commencement.
     Souffle la chandelle, Birago,
    Sa lumière m'aveugle.
     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :