• Sanglots

    Je ne te dirai pas les sanglots lointains.
    Je ne te dirai pas le tremblement
    Du bas sur la jambe.
    Je ne te dirai pas
    L'âme sans existence,
    Les yeux noirs des autres
    Qui basculent par-dessus
    Le berceau de mes fantasmes.
    Je ne te dirai pas mes souffrances ambiguës
    Qui m'anéantissent,
    Au plus profond de ton absence.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :