• Séparation

    C'était toi, toi,
    tu gisais en ma chair
    j'étais pénétrée,
    j'étais pleurant
    tu tendais tes silences vers moi,
    ton souffle désobéissait
    toujours en moi,
    tu t'endormais, n'est-ce pas ?

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :