• Sourire de Bouddha

    Dans la fumée qui s'élève
    Je consume ton image
    Dan l'apaisement qui s'installe
    Ta présence enlace l'absence.

    Immobile, je m'approche de toi
    Jusqu'en toi
    Jouissance infinie où je suis toi
    Sourire de Bouddha.

    Dans cette conquête qui achève la quête
    La valse lente d'une larme
    Tout en joie de toi
    Embrase les corps.

    Dans l'extrême plénitude
    Une vague de pluie fine
    Erode la mémoire
    Et la fond dans la gorge humide
    .




  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :