•  

    Amarcord

    Les manines sont revenues.
    Tous les printemps, je les vois
    se détacher des peupliers

    et flotter dans le ciel.

    Je me souviens.

    On a tous un Amarcord dans le cœur.
    Mon Amarcord plonge dans la Galaure.





     

      

      


    votre commentaire
  • L'écrivain, infirme de l'âme, pose son crayon sur les chemins blancs des pages, comme l'aveugle pose son bâton sur les chemins de terre.  

    Remerciements à Yves-Marie Jacob
    Photos : "Ma ballade avec Holga"


    1 commentaire
  • Feux

    Les feux de Marguerite Yourcenar, en nouvelles, proses lyriques, poésies, pour parler d'une certaine manière de l'amour. Des feux de savane en sorte.

    Obsession, abstraction, bel accident passager.

    "L'alcool dégrise. Après quelques gorgéees de cognac, je ne pense plus à toi."
    "Et tu t'en vas ? Tu t'en vas ?... Non, tu ne te t'en vas pas : je te garde... Tu me laisses dans les mains ton âme comme un manteau."


    votre commentaire
  • « Le paradoxe de l'analyse : avec du faux on fait du vrai. »
    Lacan

    Ses yeux convaincus ont envie de le convaincre, lui qu'elle ne voit que de dos immobile.
    Il laisse aller cette amoureuse au plaisir de lui parler, lui, qui l'écoute à  peine, lui donne la saveur lointaine de lui et se garde bien de s'approcher d'elle, de lui donner à voir la lourdeur de ses pensées, la légèreté de ses émotions.
    Elle tombe en amour et lui tout entier se retient d'un geste.
    L'illusion de l'amour sans cesse reportée est plus paisible qu'une vraie rencontre où l'un et l'autre livreraient leurs combats.



    votre commentaire
  • la mer qu'on voit danser le long des golfes clairs
    A des reflets d'argent...


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique