• Voies

     

    110, 90
    La sonnerie dans la gare
    annonce l'arrivée d'un train
    Je pose le pied
    Sur le rail
    J'envisage de poser un pied
    Il reste en suspens dans le vide
    J'entends les pleurs d'un enfant
    La vie commence par des pleurs
    La sonnerie a cessé
    Le train va entrer en gare
    J'entends le souffle du vent
    Résonner à mes oreilles
    Le souffle du vent était là
    Avant les rails, avant les voies
    Les pleurs de l'enfant ont cessé
    Je repose mon pied sur le quai
    Je choisis un autre croisement
    Je rejoins l'humanité
    Et ses voies
    Pour combien de jours
    Encore


  • Commentaires

    1
    cecile
    Jeudi 3 Décembre 2009 à 15:58
    magnifique
    merci pour cette belle image, et vos mots.... ^^cec^^
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :